Tout public, à partir de 10 ans

Tarif : 8€ / 4€

Durée : 1h20

LES FILLES DE L'OGRE

Samedi  2 février 2019 à 20h - Compagnie Treize C

Pour les avoir côtoyées régulièrement pendant mon enfance, parfois sous forme d’apparitions éphémères, parfois en chair et en os lorsqu’elles m’invitaient à être leur compagnon de jeu, j’affirme que leur réputation est très exagérée et qu’elles ont tout de même quelques qualités !

 

Bon, c’est vrai… je les ai comptées… elles ont soixante-quatorze dents ! Des dents pointues…

Elles ne sont pas très jolies, non, mais elles sont fortes comme des ouragans ! Et leurs ronflements font trembler les meubles et les murs.

Évidemment, leur plus grand plaisir est de mordre les petits enfants pour en sucer le sang…

Mais je clame haut et fort que ce qu’on raconte sur elles n’est pas entièrement vrai ! Même si ce n’est pas complètement faux…

Enfin, je suis sûr que si vous les connaissiez un peu, vous aimeriez leur compagnie.


2 représentations !

Tout public, à partir de 4 ans

Tarif : 3€

Durée : 40 min

A LA DÉRIVE!

Mercredi 13 février 2019 à 10h et 15h - Compagnie La Rustine

2 représentations.

 

Félix n'a jamais vu les vagues, il ne connait qu'une mer calme et lisse à l'horizon.

Lorsqu'il était petit, son grand père lui racontait l'histoire du grand cachalot, si grand qu'il entraine la houle à chaque éclat de rire. Aujourd'hui, c'est décidé, Félix prend la mer, pour trouver le grand cétacé et percer le mystère des vagues.

Un conte en musique teinté de poésie où un abat-jour devient poulpe, un drap image de mer, une baignoire, chaloupe de fortune. Embarquez avec Félix à travers les mers, à la dérive!

 

Les comédiens jonglent avec la narration, la musique, le théâtre d'objet et les illustrations sonores. De leur bric à brac d'objets, ils déploient et déroulent le fil de l'histoire de Félix.


Tout public, à partir de 16 ans

Tarif : 17€ / 14€ / 12€

Billetterie : 03.27.32.32.32

Durée : 1h

MIKADO REMIX

mercredi 27 février 2019 à 20h30 - Festival Cabaret de curiosités

Au croisement de la performance, de l’installation, du spoken word, du DJing et du théâtre d’objets, Louis Vanhaverbeke dessine les lignes mouvantes d’un univers poétique avec une troisième création inclassable.
Décloisonnant les murs invisibles de notre perception ordinaire, le jeune performeur belge imagine ici un vaste chantier questionnant la normalité. Sur un plateau encombré de barrières, câbles, cartons ou boîtes à fusibles, rythmé par un slam alerte, il démantèle – au propre comme au figuré – ce qui obstrue notre regard sur l’« Autre ». Il déplace ainsi les frontières entre le « normal » et l’« anormal » et crée un monde fascinant où les ouvertures suppléent les grilles et les clôtures ménagent des passages.

 

Billetterie par le Phénix : 03.27.32.32.32 ou sur place le jour même (dans la limite des places disponibles).


Tout public

Tarif : 5€

Billetterie sur place.

Durée : 2h

JOURNÉE DE LA FEMME

Vendredi 8 mars 2019 à 20h - Chœur de femmes "L"

Le chœur de femmes L, bien connu dans notre région, fêtera la journée de la femme aux Nymphéas en compagnie des quatre comédiennes de la troupe théâtrale "Les décontrastés". La première partie accueillera le chœur de femmes de l'école de musique de Vieux-Condé.

 

L chante un répertoire qui se veut différent de celui abordé généralement par les chorales mixtes. Suite aux concerts avec l'orchestre Valentiana, le programme s'inspirera cette fois-ci des musiques de danse accompagné de surprises.

 

Ce concert s'annonce original, convivial et fédérateur.


Tout public

Tarif : 8€ / 4€

Durée : 1h

CONCERT DÉCOUVERTE

Samedi 9 mars 2019 à 16h - Orchestre de Douai

Une heure à la rencontre des compositeurs classiques par les solistes de l’Orchestre de Douai – Région Hauts-de-France. Des moments musicaux intimes choisis et commentés pour vous guider dans cet univers accessible à tous !

 

Peu importe les époques, les passions communes restent ! Qu’on soit hongrois (Liszt) ou français (Saint-Saëns et Greif), qu’on soit né au XIXème siècle (Liszt et Saint-Saëns) ou au XXème (Greif). L’amour du piano et de la composition est là : venez les découvrir.
Extraits de* :
- Sonate pour basson et piano > CAMILLE SAINT-SAËNS
- Trio pour violon, violoncelle et piano > CAMILLE SAINT-SAËNS
- La vallée d’Obermann, pour piano seul > FRANZ LISZT
- Sonate pour violon et piano > FRANZ LISZT
- Œuvre pour piano seul > OLIVIER GREIF


Tout public

Tarif :

LA DANSE DANS TOUS SES ÉTATS

DU 15 au 17 mars 2019 - Compagnie Colophane


Tout public, à partir de 15 ans

Tarif : 17€ / 14€ / 12€

Billetterie le Phénix : 03.27.32.32.32

Durée : 1h40

LE JEU DE L'AMOUR ET DU HASARD

Du 26 au 29 mars 2019 à 20h- Mise en scène de Benoit Lambert

En partenariat avec le Phénix - Scène nationale de Valenciennes

Après avoir beaucoup monté Molière et Musset, Benoît Lambert s’attaque à Marivaux, qu’il considère comme le trait d’union entre les deux auteurs. D’autant que, à l’instar de Tartuffe ou de Fantasio, Le Jeu de l’amour et du hasard est une comédie autour du mariage arrangé, motif cardinal du patrimoine théâtral français.
Si l’enjeu est limpide – Orgon arrange le mariage de sa fille Silvia avec Dorante, le fils d’un ami, mais lui laisse la décision finale, selon que ce prétendant lui plaise ou non – l’intrigue est volontiers retorse avec les promis endossant les rôles des domestiques et ces derniers prenant leur place. Soit un cruel jeu de dupes comme révélateur des sentiments amoureux mais aussi des rapports de domination. Redoutable observateur de ses contemporains, Marivaux suggère ici que l’amour se heurte aux lois intraitables de la société de classes… Dans un décor partagé entre cabinet de curiosités et jardin d’hiver, le metteur en scène dirige au cordeau un jeune quatuor virevoltant et deux baroudeurs des (hauts) plateaux pour une comédie ros(s)e teintée d’amertume. Avec ce brillant marivaudage métamorphosé en lutte des classes et des sexes, Benoît Lambert creuse avec brio le sillon défriché par son mentor Jean-Pierre Vincent.


2 représentations!

Familial, à partir de 4 ans

Tarif : 3€

Durée : 55min (35min de spectacle et 20min de découverte musicale en immersion)

AUX P'TITS BOUTS DE TOUT

Mercredi 10 avril à 10h et 15h - Théâtre DEST

2 représentations.

 

Marguerite a passé toutes ses vacances dans le grenier de son grand-­‐père, dans laquelle il entassait tout ce qui lui servait et tout ce qui ne lui servait plus.
Là, Marguerite, pendant des heures, s’amusait à assembler, désarticuler, réunir tous les objets qui lui passaient sous la main. Elle en profitait aussi pour confier ses secrets à Djinn, son amie imaginaire.
Le temps a passé mais Marguerite retourne toujours dans le grenier de Grand-­‐Père. Aujourd’hui, elle y
invite les enfants à visiter ce cabinet de curiosités, à y écouter les musiques de Djinn et à y partager avec eux l’idée que, quoi qu’on puisse nous dire, on est tous, un petit bout du tout.


Tout public

Tarif : 8€ / 4€

Durée : 1h30

CONCERT MOZART ET HAYDN

Samedi 26 avril à 20h - Orchestre de Douai

Un programme qui place l’auditeur au coeur de l’émotion musicale avec deux oeuvres majeures de Joseph Haydn et Wolfgang-Amadeus Mozart. La Symphonie de Haydn surnommée La Passione est marquée par un souffle passionné, presque «préromantique». Son écriture date de la période Sturm und Drang du compositeur. Pour Olivier Messiaen, le concerto pour piano n°23 de Mozart «se place au tout premier rang des concertos pour piano ; c'est sûrement le plus parfait de tous, si non le plus beau !». La magie de son Adagio en fait une oeuvre très appréciée du public. Avec la Symphonie no 40 en sol mineur, KV. 550 de Wolfgang Amadeus Mozart c’est un équilibre exceptionnel qui est atteint entre le fond et la forme, la richesse thématique et la dynamique rythmique. La grâce mélancolique exprimée dans celle-ci est surement liée à la perte de sa fille Theresia, à l’âge d’un an.
- Symphonie n°49 La Passione en fa mineur > JOSEPH HAYDN
- Concerto pour piano n°23 en la Majeur, K488 > WOLFGANG-AMADEUS MOZART
- Symphonie n°40 en sol mineur, K550 > WOLFGANG-AMADEUS MOZART


Piano > MARA DOBRESCO
Direction > NICOLAS KRÜGER


Tout public, à partir de 6 ans

Tarif : 8€ / 4€

Durée : 1h15

RIEN A DIRE

Samedi 11 mai à 20h - Léandre

En scène quatre meubles et une porte.
Une maison devant le public sans murs.
Une maison pleine de vides, de trous vers l’absurde,
visitée par des spectateurs imaginaires.
Un seul personnage entouré de présences, de déséquilibre.
Le temps arrêté dans un rythme frénétique,
Fantômes dans les armoires,
Chaussettes volantes, pluies de parapluies,
Miroirs joueurs, lampes farouches,
Des cadeaux surprises, des pianos télépathiques,
Musiques silencieuses.
Des bêtises. Des démons. Des rêves.
Une maison rêvée pour partager la solitude, les émotions. Ici et maintenant.

 


Tout public, à partir de 14 ans

Tarif : 17€ / 14€ / 12€

Billetterie le Phénix : 03.27.32.32.32

Durée : 1h10

TARTUFFE, D’APRÈS TARTUFFE, D’APRÈS TARTUFFE, D’APRÈS MOLIÈRE

Du 14 au 17 mai à 20h - Guillaume Baillart - Groupe Fantomas

En partenariat avec le Phénix - Scène nationale de Valenciennes

Guillaume Bailliart se débarrasse facilement du problème de l’absence des figures phares de Tartuffe en scotchant de blanc leurs noms sur un sol noir. Dorine, Orgon, Cléante ou Mariane constituent autant de référents sur lesquels le magicien du verbe saute ou pointe du doigt. Son jeu implique une présence physique haletante, une modulation de l’interprétation et une vivacité impressionnante.


Son Tartuffe devient un illuminé en proie à la violence de ses désirs. Son regard de chien fou lubrique fascine  autant que son hypocrisie aux accents Stéphanebernois hilarants. Elvire se caractérise par sa tempérance et sa douceur, Dorine par sa malice insolente et Orgon par sa docilité aveugle. Habitant avec la même énergie tous les personnages, Guillaume Bailliart fait ressortir la précision rythmique de la pièce en nuançant sa gestuelle : saccades, accélérations, souffle. Son jeu s’appuie sur une dramaturgie du corps épatante : prenant en charge la pulsation globale des personnages, l’acteur s’amuse à en retranscrire les subtilités en déployant un éventail varié de tons. La scène de la table atteint d’ailleurs ici l’acmé de la force de la performance : voir l’acteur varier entre un appétit sexuel incontrôlable et une manipulation aguicheuse en un rien de temps soulève notre enthousiasme.

 

L’acteur se paye également l’audace d’occulter totalement le cinquième acte et de consacrer la toute puissance du faux-dévot. Terminant son adaptation par le triomphe de Tartuffe s’accaparant la maison de son cher ami renverse la morale de la pièce et parachève la victoire du parvenu et du vice sur l’ordre établi.